À Charles Spon, le 28 janvier 1661
Note [12]

Charles Spon, avec sa Sybilla (v. note [6], lettre 9031), s’étant lui même occupé de mettre en vers latins des textes hippocratiques, avait interrogé Guy Patin (v. note [7], lettre de Spon, le 15 janvier 1658) sur ce qu’avait fait François Duport (v. note [2], lettre 359) à la fin du xvie s. Patin répondait en lui indiquant l’Hippocratis,… Prognosticon liber, donatus versibus a Francisco Du Port… [Livre du Pronostic d’Hippocrate…, donné en vers par François Duport…] (Paris, F. Morel, 1598, in‑8o) et Magni Hippocratis Aphorismi, metrica paraphrasi, Græce et Latine editi [Les Aphorismes du grand Hippocrate, publiés en grec et latin, avec paraphrase en vers] (Utrecht, sans nom, 1657, in‑24).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 28 janvier 1661. Note 12

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0668&cln=12

(Consulté le 15.04.2021)

Licence Creative Commons