À Charles Spon, le 30 septembre 1650
Note [13]

V. note [30], lettre 211, pour cette anagramme de Charles ix de Valois (1550-1574).

Marie Touchet (Orléans 1549-Paris 1638) fut la maîtresse de ce roi et lui donna deux fils : l’un mourut en bas âge ; l’autre fut Charles de Valois, duc d’Angoulême.

En 1578, François de Balzac (1541-1613), seigneur d’Entragues, de Marcoussis et du Bois-Malesherbes, conseiller du roi en ses conseils, capitaine de 50 hommes d’armes, gouverneur d’Orléans, lieutenant général de l’Orléanais et pays adjacents, épousa Marie Touchet en secondes noces et Henri iii le fit chevalier des Ordres du roi. Deux filles naquirent de cette union : la marquise de Verneuil, Catherine-Henriette de Balzac d’Entragues (1579-1633), devint, malgré sa mère, la maîtresse de Henri iv ; l’autre, Marie-Charlotte, fut aussi maîtresse de Henri iv, puis du maréchal de Bassompierre ; elle en eut un fils (Louis de Bassompierre, 1610-1676, évêque de Saintes en 1647), mais ne put point parvenir à se faire épouser. Marie Touchet termina ses jours dans une retraite studieuse. Le fils aîné de François de Balzac, né de son premier mariage avec Jacqueline de Rohan, prénommé Guillaume, puis Charles, mourut sans descendance masculine. Ce fut une sœur de François, Charlotte-Catherine mariée en 1588 à Jacques d’Illiers, qui transmit la terre de Marcoussis à son fils Léon d’Illiers, dit de Balzac, marquis d’Entragues et de Gié, seigneur de Chantemesle, de Marcoussis, de Vaupillon et du Bois-Malesherbes, mort en 1669. Il était en 1650 propriétaire du château de Marcoussis (v. note [4], lettre 241) où l’on avait mené les princes captifs (G.D.U. xixe s. et Dictionnaire de la noblesse).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 30 septembre 1650. Note 13

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0244&cln=13

(Consulté le 30.01.2023)

Licence Creative Commons