À Charles Spon, le 8 avril 1653, note 14.
Note [14]

« afin que rien du gain ne leur échappe. »

Ce projet n’aboutit pas : on ne trouve pas d’autre édition du Satyricon de Pétrone par Johann Peter Lotich que les deux parues en 1629 (v. note [83], lettre 150). Les importants fragments complémentaires de l’ouvrage découverts en 1663 et publiés en 1664 (v. note [11], lettre 792) ont rendu son édition définitivement caduque.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 8 avril 1653, note 14.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0309&cln=14

(Consulté le 26/02/2024)

Licence Creative Commons