À André Falconet, le 6 mars 1663
Note [14]

Poursuite de l’affaire des gardes corses qui agitait fort les relations entre Rome et Paris (v. note [1], lettre 735). Charles iii de Créqui ne partit en ambassade que l’année suivante (Gazette, ordinaire no 53 du 3 mai 1664, pages 429‑430) :

« De Lyon, le 26 avril 1664. Le 19e de ce mois, le duc de Créqui, ambassadeur extraordinaire du roi auprès de Sa Sainteté, arriva en cette ville, à l’entrée de laquelle il fut reçu par notre archevêque. Le 20e, l’abbé Rospigliosi {a} y passa aussi, en poste, pour aller en cour. »


  1. Giacomo Rospigliosi, émissaire du cardinal Flavio Chigi.

Ordinaire no 62 du 24 mai 1664 (page 508) :

« De Lyon, le 18 mai 1664. On a eu nouvelle que le duc de Créqui, qui était parti de cette ville le 26e du passé, s’embarque le 8e du courant, à Toulon, pour continuer son voyage de Rome. »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 6 mars 1663. Note 14

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0745&cln=14

(Consulté le 10.12.2022)

Licence Creative Commons