Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 2c. Novembre 1650-novembre 1651, Comptes de la Faculté de médecine le 26 janvier 1652
Note [14]

Pour couvrir ses dépenses, la Faculté empruntait de l’argent à certains de ses docteurs régents.

V. note [2], lettre 72, pour Michel i de La Vigne (père de Michel ii), doyen de 1642 à 1644, mort le 14 juin 1648. Les dépenses extraordinaires inscrites dans les comptes que Jean Piètre a rendus pendant son décanat (premiers articles des « chapitres vi des dépenses tant ordinaires qu’extraordinaires pour les nécessités de l’École » [Caput sextum expensi tam ordinarii quam extraordinarii in reb. Scholæ nesessariis]) expliquent cette rente annuelle versée à sa veuve.

  • 1648-1649 (Comment. F.M.P., tome xiii, fo ccccxxviii) :

    Viduæ M. Michaëlis de la vigne pro annua usura mutuo acceptarum m.m.m. libellarum persolvi centum sexaginta sex libellas, tredecim asses cum quatuor den., clxvi ℔. xiii s. iiii d.

    [Pour la jouissance annuelle des 3 000 livres empruntées à M. Michel de La Vigne, j’ai versé à sa veuve la somme de cent soixante-six livres tournois, treize sols et quatre deniers, 166 ℔, 13 s. et 4 d.].

    Cet emprunt était donc « au denier 18 » (un denier versé pour 18 prêtés, soit un intérêt annuel de 5,5 pour cent).

  • 1649-1650 (ibid. fo ccccxxxv) :

    Uxori viduæ M. Michaelis de la Vigne persolvi summam centum sexaginta sex libellarum cum tredecim assibus, clxvi ℔. xiii s. iiii d.

    [J’ai versé à la veuve de M. Michel de La Vigne la somme de cent soixante-six livres, 13 sols < et 4 deniers >, 166 ℔, 13 s. et 4 d.].

La plus ancienne trace d’un paiement identique se trouve dans les comptes annuels de Jean Merlet pour la première année de son décanat (1644-1645), en tête du Caput sextum expensi tam ordinarij quam extraordinarij in sumptibus Scholæ necessarijs ad ædium præparatione [Chapitre vi : dépenses ordinaires comme extraordinaires regardant les frais de l’École nécessaires à l’entretien de ses bâtiments] (ibid. fo 279 ro) :

Die 2. mensis decembris 1644. persolvi magistro Michaeli de La Vigne doctori medico centum sexaginta sex libellas et tredecim asses cum quatuor denarijs pro pari summa annui reditus qui debetur illi quotannis a facultate, exactum autem annum est integre a die 7a novembris proxima elapsa ut patet ex ipsius accepti latione.

[Le 2 décembre 1644, j’ai versé à Maître Michel de La Vigne, docteur en médecine, cent soixante-six livres, treize sols et quatre deniers, pour la part fixe du remboursement que lui doit la Faculté, mais l’année payée était échue en date du 7 novembre dernier comme il ressort du reçu qu’il a remis].

Les comptes décanaux antérieurs font apparaître qu’avant Michel de La Vigne, depuis au moins 1637 (décanat de Philippe Hardouin de Saint-Jacques) jusqu’à 1643, les mêmes remboursements annuels étaient versés pour un même emprunt de 3 000 livres à Pierre i Le Conte (mort en 1652, v. note [7], lettre 287).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 2c. Novembre 1650-novembre 1651, Comptes de la Faculté de médecine le 26 janvier 1652. Note 14

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8184&cln=14

(Consulté le 23.11.2020)

Licence Creative Commons