Autres écrits
Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 2c. Novembre 1650-novembre 1651, Comptes de la Faculté de médecine le 26 janvier 1652  >

Codes couleur
Citer cet écrit
Imprimer cet écrit
Imprimer cet écrit avec ses notes

 

[BIU Santé Comm. F.M.P., vol. xiii, fo 466 ro | LAT | IMG]

Compte des recettes tant ordinaires qu’extraordinaires perçues durant la première année du décanat de Maître Guy Patin, natif du Beauvaisis, du samedi 5e de novembre 1650 au 4e de novembre 1651 [1][2]

Rendu dans les Écoles hautes des médecins de Paris le vendredi vingt-sixième de janvier en l’an de grâce 1652.


Chapitre i : Revenus des rentes annuelles de la très salubre Faculté

Ai reçu :

  • du trésorier de la Ville, M. [1]

  • de Maître Pierre Masuer, avocat au Parlement[3] en règlement des nombreux mois de rentes, en sus d’une année entière, qu’il devait à la Faculté pour le loyer de la maison contiguë aux salles hautes de l’École,
    405 ℔ et 6 s. (405 livres tournois et 6 sols) ;

  • du cabaretier Pierre Bouvenier, pour le loyer annuel de la maison qui appartient à l’École basse, [4] la somme de deux cent vingt livres tournois,
    220 ℔ ;

  • des héritiers de noble homme Maître Guillaume Lusson, jadis docteur en médecine de Paris, [5] pour la messe annuelle qu’on a coutume de célébrer dans la chapelle de nos Écoles [6] le 18e de novembre, la somme de vingt-cinq livres tournois,
    25 ℔ ; [2]

Total de cette page, six cent cinquante livres et six sols[3] [BIU Santé Comm. F.M.P., vol. xiii, fo 466 vo | LAT | IMG]

  • de nos deux bedeaux, [7] Louis de La Roche [8] et le jeune de Benzeville, [9] pour la location de leurs loges,
    rien.


Chapitre ii : Recettes venant des barbiers chirurgiens [10]

Ai reçu :

  • de la confrérie des barbiers chirurgiens, les cinq livres dues tous les ans à la très salubre Faculté, pour leur inscription habituelle et pour l’anatomie[11] qu’ils versent le lendemain de la Saint-Luc[12]
    5 ℔ ;

  • des admis à la maîtrise de chirurgie au cours de la première année de mon décanat. [4]


Chapitre iii : Recettes venant des thèses quodlibétaires [13] des cinq bacheliers pour les honoraires des examinateurs [14] et les droits d’enregistrement [5]

Ai reçu :

  • de Maître François Landrieu [15] quatre livres et douze sols,
    4 ℔ et 12 s. ;

  • de Maître François Lopès, [16] pareillement,
    4 ℔ et 12 s. ;

  • de Maître Charles Barralis, [17]
    4 ℔ et 12 s. ;

  • de Maître Daniel Arbinet, [18]
    4 ℔ et 12 s. ;

  • de Maître Antoine de Sarte, [19]
    4 ℔ et 12 s.

Total de cette page, vingt-huit livres. [3] [BIU Santé Comm. F.M.P., vol. xiii, fo 467 ro | LAT | IMG]

Chapitre iv : Recettes venant des mêmes bacheliers pour le jardin [20]

Ai reçu :

  • de Maître François Landrieu trois livres et quatre sols,
    3 ℔ et 4 s. ;

  • de Maître François Lopès, pareillement,
    3 ℔ et 4 s. ;

  • de Charles Barralis,
    3 ℔ et 4 s. ;

  • de Daniel Arbinet,
    3 ℔ et 4 s. ;

  • d’Antoine de Sarte,
    3 ℔ et 4 s.


Chapitre v : recettes venant des mêmes bacheliers pour l’anatomie et pour des billets non enregistrés. [6]

Ai reçu :

  • de Maître François Landrieu seize livres tournois,
    16 ℔ ;

  • de Maître François Lopès, pareillement,
    16 ℔ ;

  • de Charles Barralis,
    16 ℔ ;

  • de Daniel Arbinet,
    16 ℔ ;

  • d’Antoine de Sarte,
    16 ℔.


Chapitre vi : Recettes venant des mêmes bacheliers pour les honoraires des docteurs et pour le jardin, en lien avec les thèses cardinales [7][21]

Ai reçu :

  • de Maître François Landrieu dix livres tournois,
    10 ℔ ;

  • de Maître François Lopès, pareillement,
    10 ℔.

Total de cette page, cent seize livres. [3] [BIU Santé Comm. F.M.P., vol. xiii, fo 467 vo | LAT | IMG]

Chapitre vii : Recettes venant des licenciés pour leur acte de doctorat, pour la chapelle et pour les affaires de la Faculté [8][22]

Ai reçu :

  • de Maître Michel de La Vigne, [23] cent quatre-vingts livres,
    180 ℔ ;

  • de Maître Robert Patin, [24] pareillement,
    180 ℔ ;

  • de Maître Jean de Bourges, [25]
    180 ℔ ;

  • de Maître Germain Hureau, [26]
    180 ℔.


Chapitre viii : Recettes venant des mêmes licenciés pour la chapelle

Ai reçu :

  • de Maître Michel de La Vigne,
    32 s. ;

  • de Maître Robert Patin,
    32 s. ;

  • de Maître Jean de Bourges,
    32 s. ;

  • de Maître Germain Hureau,
    32 s.


Chapitre ix : Recettes extraordinaires

  • Ai reçu de Maître Jacques Perreau, [27] pour le premier rang de la licence qu’a obtenu Maître Pierre Perreau, [28] son fils, la somme de trois cents livres tournois, soit :
    300 ℔. [9]

  • De l’argent versé pour leurs premières présidences d’une quodlibétaire, me restent en mains :

    • de Maître Pierre Perreau, vingt-quatre livres qui sont conservées dans le trésor et dont je rends compte ici comme y étant reçues,
      {24} 20 ℔ ;

      Total des recettes de cette page, mille quarante-six livres et 8 sols. [3] [BIU Santé Comm. F.M.P., vol. xiii, fo 468 ro | LAT | IMG]

    • de Maître Robert Patin,
      {24} 20 ℔ ;

    • de Maître Michel de La Vigne,
      {24} {20} 16 ℔ ;

    • de Maître Jean de Bourges,
      {24} 20 ℔. [10]


Chapitre x : Sommes reçues des candidats pour leur inscription,
rien. [11][29]

Total de la page, cinquante-six livres.

Le total de toutes les recettes est de mille huit cent quarante-vingt seize livres et quatorze sols[3] [BIU Santé Comm. F.M.P., vol. xiii, fo 469 ro | LAT | IMG]

Compte des dépenses tant ordinaires qu’extraordinaires acquittées durant la première année du décanat de Maître Guy Patin, natif du Beauvaisis, du 5e de novembre 1650 au 4e de novembre 1651

Chapitre i : Dépenses ordinaires

  • Ai versé à Maître Jean Piètre, [30] précédent doyen, pour l’honoraire que lui a concédé la Faculté quand il a quitté le décanat, cent cinquante livres tournois,
    150 ℔. Quittance vue.

  • Au même, j’ai encore versé les quatre cent quarante livres, neuf sols et onze deniers qui lui étaient dus, comme il s’avère par son reçu, qui contient ces deux sommes,
    440 ℔, 9 s. et 11 d. Quittance vue.

  • Sur décret de la Faculté prononcé le jour même où Maître Jean Piètre a rendu les comptes de sa seconde année de décanat, le lundi 30e de janvier 1651, [12] dans la salle haute, j’ai remis quatre livres tournois à chacun des docteurs, le double à l’ancien [31][32] et au doyen, de même qu’aux deux bedeaux. Comme on comptait alors 115 docteurs, le total s’élevait à quatre cent quatre-vingt-deux livres tournois,
    482 ℔. [13]

Total de cette page, mille soixante-douze livres, neuf sols et onze deniers. [3] [BIU Santé Comm. F.M.P., vol. xiii, fo 469 vo | LAT | IMG]

  • Ai versé à Dame Louise Le Prévost, [33] veuve de Maître Michel de La Vigne, [34] pour deux années dues, à savoir 1650 et 1651, la somme de trois cent trente-trois livres tournois, six sols et huit deniers ; ce qui représente le double de cent soixante-six livres tournois, treize sols et quatre deniers, soit donc :
    333 ℔, 6 s. et 8 d. [14] Quittance vue.

  • Ai versé à Dame Anne Bergeret, [35] veuve de Maître Jacques Cornuti, [36] docteur en médecine, depuis peu parti dans l’au-delà, à l’intention de Marie Germain, [37] trois cents livres tournois pour les deux années 1651 et 1652, au terme du 13e de janvier courant, ce qui représente cent cinquante livres pour chacune, soit donc :
    300 ℔. [15] Quittance vue.

  • Ai versé huit livres tournois à Maître Louis de La Roche, premier appariteur, pour le coût des jetons [38] et d’autres dépenses figurant dans les comptes qu’a rendus Maître Jean Piètre, précédent doyen, le 30e de janvier 1651,
    8 ℔ ; [16] quittance vue ;

  • au même, pour le blanchissage des nappes et des linges de l’autel, et pour les aubes des prêtres, quarante sols, soit :
    2 ℔. quittance vue.

Total de cette page, six cent quarante-trois livres, six sols et huit deniers. [3] [BIU Santé Comm. F.M.P., vol. xiii, fo 470 ro | LAT | IMG]

Chapitre ii : Autres dépenses ordinaires

  • Ai versé :

    • à Maître Jean de Bourges, [39] docteur en médecine, professeur de pathologie, [40] 90 ℔ ;

    • à Maître Gilbert Puilon, [41][42] 90 ℔ ;

    • à Maître Germain Préaux, 90 ℔ ; [43][44]

    • à Maître François Blondel, [45][46] 90 ℔. [17][47] Quittances vues.

  • Ai versé cent soixante-deux livres tournois, douze sols et six deniers à l’épicier Adrien Bourgeois [48] pour les cierges qu’on a distribués aux éminents personnages du Parlement et de la Ville le jour de la Purification de la bienheureuse Marie, sainte mère de Dieu, soit :
    162 ℔, 12 s. et 6 d. [18][49] Quittances vues.

  • Ai versé le jour de la Saint-Luc à chacun des docteurs et à chaque bedeau vingt et un sols tournois et trois deniers, et le double aux doyens ; ce qui représente une somme de cent vingt-deux livres tournois, soit :
    122 ℔. [19]

  • Ai versé à Maître Pierre Le Conte, l’Ancien, [50] par générosité de la Faculté, pour une année entière, une mensualité de douze livres tournois et dix sols, ce qui représente une annuité de cent cinquante livres tournois, soit :
    150 ℔. [20]

Total de la page, sept cent quarante-vingt-quatorze livres, douze sols et six deniers. [3] [BIU Santé Comm. F.M.P., vol. xiii, fo 470 vo | LAT | IMG]

Chapitre iii : Dépenses ordinaires pour messes, obsèques et remboursements de frais

  • Ai distribué vingt-cinq livres tournois aux docteurs présents à la messe qu’on a coutume de célébrer chaque année pour les mânes de Maître Guillaume Lusson, [2] en exécution de son testament, soit :
    25 ℔.

  • Ai donné aux quatre prêtres qui célèbrent ordinairement les messes et obsèques :

    • pour le mois de novembre 1650,
      11 ℔ et 2 s. ;

    • pour le mois de décembre 1650,
      15 ℔ et 10 s. ;

    • pour le mois de janvier 1651,
      11 ℔ ;

    • pour les mois de février et mars,
      20 ℔ et 10 s. ;

    • pour les mois d’avril, mai et juin,
      23 ℔ ;

    • pour les mois de septembre et octobre,
      16 ℔ et 15 s.

  • Ai distribué aux docteurs qui ont assisté à la messe anniversaire de Maître Michel de Cologne : [21][51][52]
    8 ℔.

Total de la page, cent trente livres et dix-sept sols. [3] [BIU Santé Comm. F.M.P., vol. xiii, fo 471 ro | LAT | IMG]

  • Ai versé, en remboursements de frais à l’ancien, aux six professeurs, au doyen et au censeur :

    • à Maître Jean de Bourges, professeur de pathologie, :
      2 ℔ ;

    • à Maître Gilbert Puilon, professeur de physiologie :
      2 ℔.

    • à Maître Germain Préaux, professeur de chirurgie :
      2 ℔ ;

    • à Maître François Blondel, professeur de botanique :
      2 ℔ ;

    • à Maître Paul Courtois, [53] censeur des Écoles :
      2 ℔ ;

    • à Maître Antoine Charpentier, [54] professeur de pharmacie :
      2 ℔ ;

    • à Maître Jean Riolan, ancien de l’École :
      4 ℔ ;

    • à Maître Guy Patin, doyen :
      4 ℔.

  • Pour l’année tout entière, j’ai payé aux deux appariteurs, pour leur service aux messes et aux obsèques, le vin, les hosties, le lavage du linge sacré, pour l’évacuation des détritus de toute sorte qui encombrent les Écoles, pour les fournitures de papier et de plumes, et pour leurs présences du samedi,
    24 ℔.

Total de la page, quarante-{deux} six livres. [22] [BIU Santé Comm. F.M.P., vol. xiii, fo 471 vo | LAT | IMG]

  • À un dénommé de Berny, pour le nettoyage de notre voisinage et de nos bâtiments après l’inondation, [55]
    9 ℔ et 12 s.


Chapitre iv : Dépenses ordinaires pour les processions [56] de Monsieur le recteur [57][58]

Ai versé vingt sols :

  • aux trente docteurs présents, aux deux bedeaux, avec doubles parts pour l’ancien et le doyen, pour la procession de Monsieur le recteur en l’église Saint-Landry, [59] le mardi 13e de décembre 1650, avec l’offrande et l’aumône aux pauvres de cette église, [60]
    37 ℔ ;

  • aux vingt-six docteurs, aux deux bedeaux, avec doubles parts à l’ancien et au doyen, pour la procession de Monsieur le recteur, en l’église Saint-Médard, [61] dans le faubourg Saint-Marceau, [62] le jeudi 21e de mars 1651, avec l’offrande et l’aumône aux pauvres de cette église,
    34 ℔, 12 s. et 6 d. ;

Total de la page, quarante-vingts livres, vingt-quatre sols et six deniers. [3] [BIU Santé Comm. F.M.P., vol. xiii, fo 472 ro | LAT | IMG]

  • aux trente-trois docteurs, aux deux bedeaux, avec doubles parts à l’ancien et au doyen, pour la procession du recteur en l’église Saint-Paul, [63] le mercredi 21e de juin 1651, avec l’offrande et l’aumône aux pauvres de l’église,
    41 ℔ et 4 s. ;

  • aux dix-huit docteurs, aux deux bedeaux, avec doubles parts à l’ancien et au doyen, pour la procession de Monsieur le recteur en l’église Saint-Eustache, [64] le jeudi 5e d’octobre 1651, avec l’offrande et l’aumône aux pauvres de l’église,
    25 ℔ et 5 s. [23]


Chapitre v : Dépenses ordinaires pour les réunions et affaires de l’Université

  • Le jeudi 22e de décembre 1650, chez Monsieur le recteur, au Collège de Navarre, [65] M. de Saintot [66] est venu porter une invitation à assister aux funérailles de la sérénissime princesse de Condé ; [24][67] j’y étais présent avec Monsieur le censeur, Maître Paul Courtois, à qui j’ai donné trois livres, et le double au doyen,
    9 ℔.

Total de la page, soixante-quinze livres et neuf sols. [3] [BIU Santé Comm. F.M.P., vol. xiii, fo 472 vo | LAT | IMG]

  • Le lendemain, qui fut le vendredi 23e de décembre, j’ai assisté à la messe pour le repos de l’âme de cette sérénissime princesse mère de Condé, célébrée en l’église des cordeliers ; [68] j’étais accompagné de Maître Paul Courtois, censeur, à qui j’ai donné trois livres, et le double pour le doyen,
    6 ℔.

  • Les mercredi et jeudi 1er et 2e de février 1651, pour avoir porté, avec Monsieur le recteur, des cierges à notre roi très-chrétien Louis xiv[69] à M. le duc d’Anjou, [70] son frère unique, à M. le duc d’Orléans, [71] leur oncle, à la reine de Grande-Bretagne, [72] à l’éminentissime cardinal Jules Mazarin, [73] à M. de Châteauneuf, [74] garde des sceaux, à M. Molé, [75] premier président du Parlement, à M. Nicolaï, [76] premier président

Total de la page, neuf livres. [3] [BIU Santé Comm. F.M.P., vol. xiii, fo 473 ro | LAT | IMG]

de la Chambre des comptes, à M. Amelot, [77] premier président de la Cour des aides, ainsi qu’à M. Longueil de Maisons, [78] président au mortier, surintendant des finances, [25] le premier jour, de huit heures du matin jusqu’à quatre heures de l’après-midi, et le second jour, jusqu’à midi, j’ai donné dix livres à Maître Paul Courtois, censeur, et à Maître Robert Patin, [79] et le double de chacun d’eux au doyen,
40 ℔.

  • Le samedi 8e d’avril, pour le cortège de Monsieur le recteur, depuis le Collège de Navarre jusqu’à la maison de M. Matthieu Molé, premier président du Parlement, que le très éminent recteur est allé saluer comme le nouveau garde du sceau royal et a félicité, par un très long discours, de la très haute charge qui lui a été récemment conférée, j’ai donné trois livres à Maître Paul Courtois, censeur des Écoles, et deux fois autant au doyen, ce qui totalise la somme de
    9 ℔.

    Il est toutefois à noter que cette visite nous a occupés pendant presque la moitié de la journée.

  • Le mercredi 12e d’avril, pour le cortège du même Monsieur le recteur chez Monsieur le chancelier Pierre Séguier, [80] que le recteur a salué pour son retour

Total de la page, quarante-neuf livres. [3] [BIU Santé Comm. F.M.P., vol. xiii, fo 473 vo | LAT | IMG]

et félicité pour le sceau royal qui lui a été rendu, [26] j’ai donné à M. Courtois, censeur, trois livres, et deux fois autant au doyen,
9 ℔.

  • Le dimanche 10e de septembre, avec cinq collègues, Maîtres Claude Le Vasseur, [81] Roland Merlet, [82] Paul Courtois, Jean-Baptiste Moreau [83] et Robert Patin, nous avons accompagné le cortège de Monsieur le censeur qui est allé visiter le roi très-chrétien pour le féliciter de son heureuse majorité ; [84] à chacun des docteurs, j’ai donné trois livres et quatre sols, et le double au doyen, pour un total de vingt-deux livres tournois et huit sols, soit :
    22 ℔ et 8 sols. [27]

  • Le mercredi < sic pour mardi > 24e d’octobre 1651, le très éminent recteur, Maître Jean Courtin, est allé voir M. Mathieu Molé, premier président du Parlement, mais en tant que garde du sceau royal, et l’a remercié par un fort élégant discours pour la confirmation des privilèges de l’Université ; ensuite,

Total de la page, trente livres et vingt-huit sols. [3] [BIU Santé Comm.  F.M.P., vol. xiii, fo 474 ro | LAT | IMG]

il a rendu visite à M. Voisin, [85] maître des requêtes, qui avait soigneusement veillé sur cette affaire et procuré son aide à l’Université de Paris ; ce pour quoi j’ai donné trois livres à Maître Robert Patin, et le double au doyen, soit la somme de :
9 ℔.

  • Comme je l’ai trouvé établi dans notre coutume, et comme ont fait les précédents doyens, j’ai versé soixante livres tournois au doyen :
    60 ℔.

  • À Nicolas Boisset, [86] pour l’impression du catalogue des docteurs, [87] des douze convocations à nos assemblées, aux processions de Monsieur le recteur et autres semblables, ainsi que des deux décrets prononcés dans les Écoles le 12e de mai et le 12e de juin, j’ai versé quarante livres tournois, soit :
    40 ℔. [28]

Total de la page, cent neuf livres. [3]


Le total général des dépenses est de trois mille trente-huit livres, sept sols et sept deniers.

Riolan        Chartier [29][88]

Le total général des recettes est de mille huit cent quatre-vingt-seize livres quatorze sols ; mais comme celui des dépenses est de trois mille trente-huit livres, sept sols et sept deniers, il dépasse celui des recettes de mille cent quarante-cinq livres, treize sols et sept deniers, laquelle dernière somme est due par Monsieur le très méritant doyen. [BIU Santé Comm.  F.M.P., vol. xiii, fo 474 vo | LAT | IMG]

Les comptes susdits ont été examinés et approuvés, et il a été décrété que soit acquittée à chacun des docteurs la somme de trois livres et huit sols, argent comptant, et qu’ensuite un honoraire de deux cents livres tournois soit accordé au très méritant doyen en reconnaissance du remarquable soin qu’il a déployé durant toute la première année de son décanat. [30]

Arrêté dans les Écoles supérieures, le vingt-sixième de janvier de l’an de grâce mille six cent cinquante-deux[31]

[BIU Santé Comm.  F.M.P., vol. xiii, fo 475 ro | IMG]
[BIU Santé Comm.  F.M.P., vol. xiii, fo 475 vo | IMG]

> Chapitre suivant des Commentaires de la Faculté de médecine de Paris :
     2d. novembre 1650-novembre 1651, Affaires de l’Université

> Retour au sommaire des Commentaires


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits. Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 2c. Novembre 1650-novembre 1651, Comptes de la Faculté de médecine le 26 janvier 1652

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8184

(Consulté le 23.09.2019)