À Charles Spon, le 13 juillet 1655
Note [15]

« évêque d’Armagh ».

James Ussher (Usserius, Dublin 1580-Riegate, Surrey, 21 mars 1655) était fils d’un greffier de la chancellerie d’Irlande. Passionné de controverses théologiques, il était entré dans le ministère évangélique et s’était livré avec succès à la prédication. Ses talents et la faveur de Jacques ier lui avaient valu successivement une chaire de théologie à l’Université de Dublin (1607), la dignité de chancelier de l’église de Saint-Patrick, l’évêché de Meath (1620), la place de membre du Conseil privé d’Irlande (1623) et en 1624, l’archevêché d’Armagh. Il montrait un grand zèle contre les catholiques, s’opposait à ce qu’on rendît un acte de tolérance en leur faveur et écrivait contre eux. Constamment fidèle a la cause royale, il avait manifesté une vive douleur lors de l’exécution de Charles ier, après laquelle il se vit privé des revenus de son archevêché par la révolte catholique d’Irlande et en même temps, persécuté par les parlementaires. La France lui offrit un asile, la liberté de conscience et une pension considérable ; mais n’ayant pu passer sur le continent, Ussher se réfugia à Londres chez la comtesse de Peterborough qui lui donna asile dans une de ses maisons de campagne où il termina ses jours. Il fut enterré à Westminster. Les travaux les plus connus d’Ussher ont porté sur la chronologie biblique, il a donné le 23 octobre de l’an 4004 av. J.‑C. pour date de la création du monde. Il avait participé à la préparation de la Biblia sacra polyglotta de Brian Walton qui parut à Londres en 1657 (v. note [33], lettre 525).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 13 juillet 1655. Note 15

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0406&cln=15

(Consulté le 02.12.2020)

Licence Creative Commons