Autres écrits : Observations de Guy Patin et Charles Guillemeau sur les us et abus des apothicaires (1648) : x
Note [17]

« d’où, dit-on, nul ne revient jamais » (Catulle, v. note [11], lettre 237).

Cette citation et d’autres références familières à Guy Patin (comme le renvoi aux « Médicaments officinaux » de Caspar Hofmann, v. supra note [16]), attestent de sa contribution à la présente observation ; mais il a plutôt relu qu’entièrement écrit le texte de Charles Guillemeau, comme je l’ai remarqué pour l’emploi du mot « panacée » appliqué à l’antimoine (v. supra note [2]).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Observations de Guy Patin et Charles Guillemeau sur les us et abus des apothicaires (1648) : x. Note 17

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8163&cln=17

(Consulté le 26.05.2020)

Licence Creative Commons