À Charles Spon, le 29 juillet 1653
Note [18]

Thomæ Bartholini Vasa lymphatica nuper Hafniæ in animantibus inventa, et hepatis exsequiæ.

[Les vaisseaux lymphatiques découverts par Thomas Bartholin {a} à Copenhague chez les animaux, et les funérailles du foie]. {a}


  1. Bartholin correspondait avec Guy Patin.

  2. Copenhague, Georgius Holst, 1653, in‑4o, dédié à Joanni Riolano Maximo orbis et urbis Parisiensis Anatomico [Jean ii Riolan grand anatomiste du monde et de la ville de Paris (avec allusion ironique au pape de Rome)], illustré par une figure ; réimprimé à Paris, Vve de M. Du Puis, 1653, in‑8o, v. note [16], lettre 308).

    Après Jean Pecquet (1651), Thomas Bartholin décrivait les voies de la lymphe et du chyle chez le chien, en ôtant au foie la charge de fabriquer le sang.


Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 29 juillet 1653. Note 18

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0322&cln=18

(Consulté le 27.06.2022)

Licence Creative Commons