À André Falconet, le 7 juillet 1665
Note [2]

Frère puîné de Petrus Augustinus, Christiaen Constantijn Rompf (Romphius, Romph, Rumpf ou Rumph ; La Haye 1633-Stockholm 1703) était le fils de Christiaen Rompf, médecin des stathouders Maurice et Frédéric Henri de Nassau. Médecin formé à Leyde, Christiaen Constantijn fit carrière dans la diplomatie : il avait accompagné en 1660 Coenraad van Beuningen, ambassadeur des Provinces-Unies à Paris, puis était devenu secrétaire particulier de son successeur, Willem Boreel van Duinbeke (v. note [34], lettre 477). Il fut ensuite nommé secrétaire général de l’ambassade parisienne, puis en 1674, ambassadeur des Provinces-Unies en Suède.

Dans ses lettres latines, Guy Patin a souvent parlé de Christiaen Constantijn, qui avait été son auditeur au Collège royal, mais nous n’avons aucune des lettres qu’ils on pu échanger.

Un combat naval au large de Lowesoft (Suffolk) avait été la première grande bataille de la deuxième guerre anglo-hollandaise (1665-1667, v. note [4], lettre 808) : le 13 juin, la flotte hollandaise de 103 vaisseaux menée par Jacob Obdam avait attaqué la flotte anglaise menée par le prince James (duc d’York, futur roi Jacques ii), forte de 109 unités. Mieux armés et mieux entraînés, les Britanniques infligèrent une lourde défaite aux Provinces-Unies qui perdirent 30 navires et leur commandant, tué dans le combat. Ce fut la plus grande défaite navale de toute l’histoire hollandaise.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 7 juillet 1665. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0827&cln=2

(Consulté le 21.04.2021)

Licence Creative Commons