De André Falconet, le 20 juillet 1660
Note [2]

« Jean Marquis, docteur de Paris [reçu licencié en 1582, mais sans y poursuivre jusqu’au doctorat], exerçait en cette ville [Lyon] environ ce temps-là [1619]. Il a augmenté la Chronologie [sacrée] de Genebrard [Gilbert Génébrard (1535-1597), archevêque d’Aix] et a fait plusieurs écrits de médecine qu’il n’a pu faire imprimer, plusieurs graves auteurs font mention de lui » (Menestrier, page 40).

Ce docteur en médecine de Valence postulant au Collège des médecins de Lyon pouvait être son petit-fils. L’acte dont parlait ici André Falconet rappelle que le Collège soumettait à un examen rigoureux (ici l’explication d’un aphorisme d’Hippocrate) ceux qui ambitionnaient d’y être agrégé.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De André Falconet, le 20 juillet 1660. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9037&cln=2

(Consulté le 09.07.2020)

Licence Creative Commons