À Claude II Belin, le 7 avril 1638
Note [20]

Brema (Lombardie), forteresse située sur le bord du Pô, avait été investie par les troupes espagnoles. Après la mort de Créqui (v. supra note [13]), la garnison française avait capitulé ; son chef, le baron de Montgaillard, fut condamné pour ce fait par le Conseil de guerre à avoir la tête tranchée (Triaire).

Casal (aujourd’hui Casale Monferrato) est une ville du Piémont, alors capitale du Montferrat, petit duché situé entre la Savoie, indépendante, à l’ouest et le Milanais, espagnol, à l’est, rattaché au duché de Mantoue. Le Montferrat était un enjeu stratégique de première importance : surnommé « la clef des Alpes », il contrôlait la route permettant aux Espagnols de passer d’Italie vers les Pays-Bas.

Guy Patin se souvenait qu’en 1629-1630, Louis xiii et Richelieu avaient eux-mêmes dirigé l’armée française qui envahit le nord de l’Italie et attaqua Casal, dont le siège se conclut sur une trêve proclamée par la spectaculaire intervention du jeune Mazarin, alors au service du pape Urbain viii (v. note [6], lettre 53).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 7 avril 1638. Note 20

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0039&cln=20

(Consulté le 16.05.2022)

Licence Creative Commons