À Claude II Belin, le 7 avril 1638
Note [13]

Charles ier de Blanchefort de Canaples, marquis de Créqui, né vers 1578, avait été institué par son oncle, le cardinal de Créqui, héritier des biens, du nom et des armes de la Maison de Créqui. Il avait servi sous son beau-père, le connétable de Lesdiguières, dans la guerre de Savoie, en 1597, lui avait succédé en 1610 dans la lieutenance générale du Dauphiné, avait combattu contre le parti de la reine mère, assisté à l’affaire des Ponts-de-Cé (1620), été nommé maréchal de France en 1621, s’était distingué dans les guerres du Piémont, avait emporté Suze en 1629, commandé l’année suivante, sous les ordres du cardinal de Richelieu, l’armée de Savoie, et pris Chambéry, Pignerol, Annecy et plusieurs autres villes. Il avait encore figuré avec éclat dans les guerres de Savoie et d’Italie contre les Espagnols, mais fut tué d’un coup de canon sous les murs de Brême (Milanais) au moment où il s’approchait de la place pour reconnaître la position. Il avait eu avec don Philippin, bâtard de Savoie, au sujet d’une écharpe perdue dans une action, une série de duels qui eurent un grand retentissement. Il avait tué son adversaire dans un dernier combat en 1599. À la mort de son beau-père, il avait hérité du titre de duc de Lesdiguières et de la pairie. En 1633, il avait été envoyé comme ambassadeur à Rome pour solliciter vainement la dissolution du mariage de Gaston d’Orléans (G.D.U. xixe s.). La suite des lettres a parlé de son petit-fils, Charles iii de Créqui (v. note [31], lettre 532).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 7 avril 1638. Note 13

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0039&cln=13

(Consulté le 27.11.2020)

Licence Creative Commons