À Charles Spon, le 14 mai 1649
Note [21]

Perkin Warbeck est un imposteur anglais du xve s. qui se fit passer pour le deuxième fils d’Édouard iv, Richard d’York, qui avait été assassiné dans la Tour de Londres en 1483. Warbeck fut pendu en 1499 après avoir joué un rôle extraordinaire sous le règne d’Henri vii auquel il disputa le trône d’Angleterre, (G.D.U. xixe s.).

Le texte de La Mothe Le Vayer sur les impostures, dont Charles Spon avait parlé à Guy Patin est sa lettre xxvi, De ceux qui ont pris des faux noms, qui se trouve dans ses Petits traités en forme de lettres écrites à diverses personnes (tome vi, partie i, pages 234‑244, des Œuvres, publiées en 1758 ; v. note [16], lettre 172). Après une longue énumération d’exemples tirés de l’histoire, elle s’achève sur ces mots :

« Ne jugez donc plus si étrange qu’on prenne de faux noms d’hommes puisqu’on n’a pas épargné celui de Dieu, ou qu’on renouvelle aujourd’hui des impostures qui ont été de tout temps pratiquées dans le monde ; si cela se peut dire généralement parlant, sans rien déterminer au fait particulier dont vous m’écrivez, n’en ayant autre connaissance que celle que vous m’avez donnée, qui n’est pas suffisante pour une dernière résolution. »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 14 mai 1649. Note 21

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0176&cln=21

(Consulté le 18.04.2021)

Licence Creative Commons