À Charles Spon, le 17 septembre 1649, note 21.
Note [21]

« dans le pays des Saces ».

Les Saces sont le nom latin (Sacæ) des Saka, nom sanscrit des Scythes et en particulier ceux d’Asie qui dépendaient de l’Empire achéménide aux confins de la Bactriane (nord de l’actuel Afghanistan) et de la Sogdiane (le pays de Maracanda, aujourd’hui Samarkand). Soumis par Darius ier (vie s. av. J.‑C., v. notule {a}, note [45] des Triades du Borboniana manuscrit), les Saces fournirent des troupes d’élite aux rois perses, qui tentèrent vainement d’arrêter la conquête d’Alexandre le Grand en Asie centrale.

En 329 av. J.‑C., Alexandre (Pella, Macédoine 356-Babylone 323 av. J.‑C.), disciple d’Aristote et roi de Macédoine, avait atteint la pointe nord-est de son immense périple en Orient, sur la rive sud du Iaxartes (Syr-Daria) et renonça à franchir le fleuve pour conquérir le pays des Scythes d’Asie qui s’offrait à lui. Il fonda là la ville d’Alexandie Eskhate (εσχαθος, ultime ; aujourd’hui Khodjent, Tadjikistan, après avoir temporairement porté le nom de Leninabad) puis reprit en 327 la route du sud-est, longeant l’Indus jusqu’à la mer (G.D.E.L.). Alexandre et ses successeurs ont remodelé le monde antique.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 17 septembre 1649, note 21.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0197&cln=21

(Consulté le 22/05/2024)

Licence Creative Commons