À Charles Spon, le 1er mars 1650
Note [22]

Le Tréport (Seine-Maritime) est un port de la Manche, à l’embouchure de la Bresle, une trentaine de kilomètres au nord-est de Dieppe.

Dubuisson-Aubenay (Journal des guerres civiles, tome i, pages 222‑223, février 1650) :

« Vendredi 11. […] la duchesse de Longueville ayant en vain, à cause du vent contraire, tenté de s’en aller par mer en Hollande, s’est résolue, voyant les habitants de Dieppe déterminés à recevoir le roi dans leur ville, de monter à cheval le matin de ce jour-là, {a} Saint-Ibar {b} et autres trois ou quatre avec elle. On dit qu’elle s’en va droit à Neufchâtel en Suisse, en la principauté du duc son mari qui y est traité d’altesse, et que les clefs de la ville et château de Dieppe ont été portées au roi. […]
Dimanche 13, […] Mme de Longueville est venue de Dieppe à Tancarville-sur-Seine où elle s’est embarquée pour aller en Hollande. »


  1. Le 9 février.

  2. V. note [4], lettre 307.

Le Journal de la Fronde (volume i, fo 174 vo) est plus circonspect :

« Mme de Longueville étant sortie de Dieppe a demeuré en Normandie pendant huit jours incognito en divers endroits, sans qu’on ait pu découvrir où elle était, quelque diligence qu’aient pu faire les deux compagnies de chevau-légers que la reine avait envoyées pour la chercher dans le lieu où on la croyait ; après quoi elle s’est embarquée à la rade du Havre de Grâce. L’on ne sait encore où elle est allée. »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 1er mars 1650. Note 22

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0219&cln=22

(Consulté le 08.08.2022)

Licence Creative Commons