Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Borboniana 2 manuscrit, note 23.
Note [23]

« Heureux les habitants des villes, sauf ceux de Sées, Luçon et Maillezais. »

Le Dictionnaire général et curieux… Par Me César de Rochefort, docteur ès droits, agrégé à l’Université de la Sapience de Rome, juge des appellations du comté de Grôlée, et juge ordinaire des terres du prieuré de Saint-Benoît pour Monsieur l’abbé de la Chaize (Lyon, Pierre Guillimin, 1685, in‑4o), article Ville (page 7985) :

« Beati qui habitant urbes : Socrate a banni de son École le séjour de la campagne, il dit que c’est une injustice de placer les sages dans les déserts, il ordonne que tous les philosophes soient des citoyens et non pas des paysans ; et sachant que les fleurs, les arbres et les pierres sont sans paroles, il veut que ses disciples vivent dans la société. »

Chacun complétait le dicton à sa guise en y mettant les noms des plus modestes évêchés de France : Saint-Papoul (près de Carcassonne), Alet (aujourd’hui Alet-les-Bains dans l’Aude), Lombez (v. note [2], lettre 683), etc.

Villace est un mot péjoratif désignant quelque « grande ville mal peuplée et mal fortifiée » (Furetière). V. note [15], lettre 505, pour Luçon (dont le futur cardinal de Richelieu fut évêque). Le Dictionnaire de Trévoux a défini comme suit les deux autres évêchés non ceints de murs que méprisaient Nicolas Bourbon et les autres brodeurs du dicton socratique.

  • Maillezais, à 13 kilomètres au sud-est de Fontenay-le-Comte (Vendée) : « petite ville de France, elle est dans le Poitou, aux confins du pays d’Aunis, à quatre ou cinq lieues de Niort, du côté du couchant. Maillezais a un évêché, qui fut transféré à La Rochelle l’an 1648. » Cette petite ville est surtout célèbre pour son ancienne abbaye bénédictine, où officia François Rabelais (v. première notule {a}, note [54] du Borboniana 10 manuscrit).

  • Sées (alors orthographié Séèz), dans l’actuel département de l’Orne : « petite ville épiscopale suffragante de Rouen […] est dans la Normandie en France, à la source de l’Orne, et à cinq lieues d’Alençon, vers le nord oriental [nord-est]. »

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Borboniana 2 manuscrit, note 23.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8203&cln=23

(Consulté le 21/02/2024)

Licence Creative Commons