À Charles Spon, le 16 novembre 1645
Note [24]

Étienne Briquet, originaire de Bordeaux, avait été obligé de se faire recevoir conseiller au Parlement de Paris à cause du nombre de parents qu’il avait au Parlement de Bordeaux. Il avait été reçu à Paris en 1634 en la cinquième Chambre des enquêtes, puis avocat général au même Parlement en 1641 sur la démission de Jérôme i Bignon, son beau-père ; mais étant tombé malade mortellement, il remit sa charge à son beau-père et mourut peu après le 16 septembre 1645 (Popoff, no 769).

V. notes [24], lettre 39, pour Jean-Jacques Barillon, et [6], lettre 127, pour Pierre Gayant.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 16 novembre 1645. Note 24

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0128&cln=24

(Consulté le 06.04.2020)

Licence Creative Commons