À Charles Spon, le 13 juin 1644
Note [26]

« Il [Guy Patin] fut sans doute l’artisan de sa fortune, et je sais de bonne part qu’il a été correcteur d’imprimerie (M. Drelincourt [v. note [2], lettre 941], professeur en médecine à Leyde, me l’a appris) » (Bayle) ; v. note [9], lettre 96, pour le témoignage de Machurat (alias Théophraste Renaudot) sur ce point. L’homme qui conseilla à Guy Patin de se faire médecin peut avoir été Jean ii Riolan, mais sans preuve formelle.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 13 juin 1644. Note 26

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0106&cln=26

(Consulté le 02.04.2020)

Licence Creative Commons