À Charles Spon, le 16 avril 1649
Note [27]

« Vôtre de tout cœur et en toute franchise. »

Ære ænæaque libra, par la pièce de monnaie (æs) et la balance (libra) d’airain (ænea), est un terme du droit romain utilisé initialement pour qualifier l’acte de mancipation (préhension corporelle d’un bien) : en présence de témoins, l’acheteur pesait la somme de métal convenue sur une balance d’airain, puis y prenait un lingot ou une pièce pour frapper la balance et conclure ainsi le marché en donnant le tout au vendeur.

Journal de la Fronde (volume i, fo 21 vo, 14 avril 1649) :

« Le même jour au soir, on reçut à Saint-Germain des nouvelles d’Arras, que les ennemis avaient investi la ville d’Ypres le 12du courant ; ce qui donna sujet à M. le Prince, qui venait d’arriver de Bouquevilliers, {a} d’aller avec M. le cardinal tenir conseil chez M. le duc d’Orléans. Le comte de Palluau, qui est à Saint-Germain, y fit voir à tout le monde une lettre qu’il avait reçue d’Ypres du 11, par laquelle on ne lui en mandait rien ; ce qui fit qu’à la cour on douta de la vérité de cette nouvelle. L’on sut aussi que l’archiduc s’était retiré de la Champagne avec toute son armée de la même façon qu’il y était entré, sans souffrir que l’on fît aucun désordre, ce qui a donné lieu à plusieurs de louer sa générosité, qui semble néanmoins être plutôt une maxime d’État. »


  1. Bouchevilliers, dans la vallée de l’Eure, à 16 kilomètres au nord de Gisors.

V. note [42], lettre 156, pour la prise d’Ypres par Condé le 28 mai 1648. Les Espagnols l’avaient bel et bien reprise le 11 avril 1649.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 16 avril 1649. Note 27

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0172&cln=27

(Consulté le 30.01.2023)

Licence Creative Commons