À Charles Spon, le 6 janvier 1654
Note [27]

« natif de Tours ».

En dépit de la curiosité qu’éveille ce passage, aucun des catalogues que j’ai consultés ne donne la référence de cet ouvrage de Victor Pallu (v. note [54], lettre 229) intitulé Bibliotheca Patinica.

Sur la foi de ce qu’en écrivait ici Guy Patin, Pierre Mauriac (1882-1963, professeur et doyen de la Faculté de médecine de Bordeaux, frère de François) a attribué ce pamphlet à Pallu dans son article Les Médecins de Port-Royal (Revue des deux Mondes, août 1961, pages 373‑390) :

« Né à Tours, M. Pallu obtint son bonnet de docteur en 1656. {a} Par Guy Patin, nous savons que la jeunesse du futur Solitaire fut celle d’un joyeux luron. Encore à la Faculté, il se trouva mêlé à une rixe, au cours de laquelle il reçut un coup de poignard. Guy Patin, toujours, l’accuse d’être l’auteur d’un libelle diffamatoire à son endroit, Bibliotheca Patinica. {b} Pallu y gagna quelques horions et des haines solides. Il dut se retirer à Tours ; mais là encore, s’étant querellé avec plusieurs confrères, il quitta la ville pour devenir médecin du comte de Soissons. » {c}


  1. Sic pour 1628.

  2. L. Jestaz a daté cette « Bibliothèque patinesque » des environs de 1630. Elle est citée dans l’article 43, sur la Bibliothèque de Guy Patin, dans Rymaille sur les plus célèbres bibliothèques de Paris en 1649., avec des notes et un essai sur les autres bibliothèques particulières du temps, par Alber de La Fizelière (Paris, Auguste Aubry, 1868, page 34) :

    « La bibliothèque de Guy Patin fit assez de bruit, dans la république des lettres, pour déterminer quelques auteurs à en publier un éloge. […] Victor Pallu, l’un des défenseurs de l’antimoine, y prit <pré>texte au contraire pour attaquer le rude adversaire de ce trop fameux remède dans un libelle intitulé Bibliotheca Patinica. Cet opuscule était devenu si rare, dès son apparition, que Guy Patin se plaint de n’avoir jamis pu s’en procureur qu’un exemplaire manuscrit. »

  3. Louis de Bourbon, comte de Soissons (v. note [1], lettre 110).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 6 janvier 1654. Note 27

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0336&cln=27

(Consulté le 25.11.2020)

Licence Creative Commons