À Hugues II de Salins, le 27 mars 1655
Note [29]

« loin et à l’abri des embûches des moines. »

V. note [9], lettre latine 421, pour la Sagesse de Pierre Charron (Bordeaux, 1601). Guy Patin terminait sa liste par deux ouvrages du jésuite François Garasse : {a}

  • Les Recherches des Recherches et autres Œuvres de Me Étienne Pasquier {b} pour la défense de nos rois, contre les outrages, calomnies et autres impertinences dudit auteur ; {c}

  • la Doctrine curieuse… (Paris, 1624). {a}


    1. V. note [1], lettre 58.

    2. Paris, 1621, v. note [16], lettre 151 ; Étienne Pasquier était mort en 1615.

    3. Paris, Sébastien Chappelet, 1622, in‑8o de 985 pages ; anonyme, dédié « À feu Me Étienne Pasquier, la part où il sera » [là où il se trouve à présent].

      Y répondirent sans tarder les Lettres de Nicolas Pasquier, fils d’Étienne. Contenant divers discours des affaires arrivées en France, sous les règnes de Henri le Grand et Louis xiii. Avec la réponse aux Recherches des Recherches (Paris, Rolet Boutonne, 1623, in‑8o de 965 pages divisées en dix livres).

      V. note [46] du Borboniana 3 manuscrit pour une autre riposte surnommée l’Anti-Garasse (Paris, 1624).


Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues II de Salins, le 27 mars 1655. Note 29

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0396&cln=29

(Consulté le 15.08.2022)

Licence Creative Commons