À André Falconet, le 11 octobre 1660
Note [29]

Paul ii Scarron (Paris 1610-ibid. 6 octobre 1660) était le fils aîné de Paul i, conseiller au Parlement de Paris (v. note [16], lettre 643), qui l’avait destiné à l’état ecclésiastique. Il avait pris le petit collet, mais préféré le libertinage à la dévotion. Vers 1638, une maladie mal éclaircie, peut-être une tuberculose de la colonne vertébrale (mal de Pott), le rendit infirme pour le reste de sa vie ; il se consacra dès lors à écrire. Son esprit avait une teinte de jovialité rabelaisienne et il résolut de tirer parti de cette qualité naturelle en créant un nouveau genre littéraire, le burlesque, qu’il mit en vogue avec succès. D’abord protégé par Richelieu puis par Anne d’Autriche et Mazarin, la Fronde fit perdre à Scarron son crédit par les virulents pamphlets qu’il publia, dont l’insigne Mazarinade (1651) qui servit de nom de baptême à ce genre d’écrits (v. note [22], lettre 166). Le succès du Roman comique (1651) lui permit néanmoins de continuer à vivre de sa plume féconde.

En 1652, il s’était marié avec Françoise d’Aubigné (1635-1719), qui devint plus tard Mme de Maintenon, seconde épouse de Louis xiv en 1683. Scarron avait pris soin de rédiger sa propre épitaphe (G.D.U. xixe s.) :

« Celui qui ci maintenant dort
Fit plus de pitié que d’envie
Et souffrit mille fois la mort
Avant que de perdre la vie.
Passant, ne fais ici de bruit,
Garde bien que tu ne l’éveilles,
Car voici la première nuit
Que le pauvre Scarron sommeille. »

Scarron était mort dans sa maison du Marais. Ses funérailles avaient été célébrées le 7 octobre à Saint-Gervais. Ses créanciers firent vendre le mobilier à sa porte. Mme Scarron se retira chez les hospitalières de la place Royale.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 11 octobre 1660. Note 29

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0642&cln=29

(Consulté le 08.08.2020)

Licence Creative Commons