Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 3b. Novembre 1651-novembre 1652, Décrets et assemblées de la Faculté de médecine
Note [29]

Les trois décisions invoquées et lues par Jean Merlet figurent dans le tome xiii des Comment. F.M.P., transcrites en 1643 par le doyen Michel i de La Vigne (v. note [2], lettre 72).

  1. Le mardi 24 mars (fo 170 vo), en regard de la mention marginale, Mag<ist>ro Lancel. de Frades gra<ti>a habita [Faveur accordée à Maître Lancelot de Frades] :

    Eodem illo consessu Facultas eadem saluberrima ut Mag<ist>ro Lanceloto de Frades, Doctori Medico, qui egregium illud Illustriss. abbatis studium ac desiderium adornandæ et ampliandæ rei n<atu>ræ fovisse et promovisse videbatur, aliquod benevolentiæ et propensi gratique animi testimonium exhiberet, decrevit, filium eius, quicumque primùm inter medicinæ candidatos examinandus sedebit, et ad doctoralem lauream contendet, modo idoneum et eruditum se probaverit, esse tum ad Medicinæ gradus omnes et doctoratus fastigium αμνοθει sive gratis et sine sumptibus ullis admittendum et promovendum.

    [Lors de cette même assemblée, ladite très salubre Faculté, pour donner quelque témoignage de sa bienveillance et vive reconnaissance à l’égard de Maître Lancelot de Frades, docteur en médecine, qui s’est montré remarquablement attaché à améliorer et fortifier la santé du très illustre abbé, {a} en le choyant et favorisant de ses soins et de son application, a décrété que son fils, {b} quoi qu’il arrive, sera classé premier pour l’examen des candidats de médecine ; et quand il briguera le bonnet doctoral, dans la mesure où il aura prouvé son aptitude et son savoir, il devra être admis et promu à tous les grades de médecine et au couronnement du doctorat sans discussion, soit gratuitement et sans aucune dépense].


    1. Michel Le Masle, abbé-prieur des Roches, généreux bienfaiteur de la Faculté de médecine (v. note [3], lettre 83).

    2. Claude de Frades (v. supra note [5]), fils de Lancelot, était encore adolescent au moment de cette exceptionnelle décision en sa faveur.

  2. Le mardi 21 avril (fo 172 vo), 5e point de la délibération, en regard de la mention marginale, Mag<ist>ro Lancel. de Frades 2o [Pour Maître Lancelot de Frades, deuxième avis] :

    Filium Magi<str>j Lanceloti de Frades Collegæ n<ost>ri, signando inter Medicinæ candidatos sedebit, ad actus Scholarum omnes, et doctoralem quousque pilum gratis eum admittendum secunda congregatione definitum.

    [Lors de cette deuxième assemblée sur le sujet, il a été arrêté que, quand il présentera sa candidature à l’examen de médecine, le fils de Maître Lancelot de Frades, notre collègue, sera admis gratuitement à tous les actes des Écoles, jusqu’à la remise du bonnet doctoral].

  3. Le mardi 9 juin (fo 175 ro), 5e point de la délibération, en regard de la mention marginale M. Lancelotus de Frades [M. Lancelot de Frades] :

    Eodem concessu Facultas latum supra de filio Magistri Lanceloti de Frades Collegæ n<ost>ri adactus o<mn>es gradus, Licentiam et lauream doctoralem gratis admittendo decretum, trina et postrema congregatione confirmavit, modo ille eruditus et idoneus innotesciatur ; et illustris abbatis d<omi>ni des Roches dona<ti>o supra commemorata veniat in manus Facultatis, et illam summam triginta millium librarum Turon. impendam in usus ædificij nostri prædictus d<omi>nus abbas c<onvenit>. Quibus auditis gratias egit Facultati quam possit pro tanto beneficio maximas Magister Lancelotus de Frades.

    [Lors de la même assemblée, pour une troisième et dernière fois, {a} la Compagnie a confirmé la promesse précédemment donnée que le fils de Maître Lancelot de Frades, notre collègue, sera admis gratuitement à tous les grades, licence et remise du bonnet doctoral, pourvu que les connaissances et l’aptitude lui en soient reconnues et que la donation de Monsieur l’illustre abbé des Roches, antérieurement citée, soit remise à la Faculté, le susdit abbé étant convenu que cette somme de trente mille livres tournois servira à l’entretien de nos bâtiments. Sur ces propos, Maître Lancelot de Frades a adressé à la Faculté les plus sincères remerciements dont il était capable pour une si grande faveur].


    1. V. supra le second paragraphe de la note [7], pour l’habitude qu’avait la Faculté de débattre à trois reprises sur les questions litigieuses avant d’arrêter sa décision.

Les Archives nationales conservent l’acte de donation, daté des 21 et 27 mars 1643 [Châtelet de Paris. Y//181‑Y//183. Insinuations (31 décembre 1640-15 octobre 1644), f 437 vo] :

« Michel Le Masle, sieur des Roches, conseiller du roi aux Conseils, chantre et chanoine de l’église de Paris, prieur de Notre-Dame-des-Champs : donation à la Faculté de médecine de Paris d’une somme de 30 000 livres tournois pour l’aider à bâtir de nouvelles écoles, par reconnaissance des bons soins qu’il a reçus du sieur <de> Frades, médecin de ladite Faculté, son parent, dans une récente maladie, et acceptation de ladite donation par Michel de La Vigne, docteur et doyen de ladite Faculté de médecine, Quirin Le Vignon, René Chartier, Jean Merlet, François Guénault, Claude Gervais, Jean Bourgeois, Antoine Charpentier, Guy Patin, censeur, Nicolas Brayer, Nicolas Héliot, Hugues Chasles, Pierre Hommetz, Lancelot de Frades, François Blondel, Nicolas Richard et Nicolas Cappon, tous docteurs régents en ladite Faculté de médecine. »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 3b. Novembre 1651-novembre 1652, Décrets et assemblées de la Faculté de médecine. Note 29

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8187&cln=29

(Consulté le 14.07.2020)

Licence Creative Commons