À Claude II Belin, le 18 juillet 1642, note 3.
Note [3]

Le frère de Claude ii Belin, malade, n’était sans doute pas le chanoine, mais Sébastien (v. note [4], lettre 10), habitant de Paris, qu’on a vu précédemment être débauché, fréquemment souffrant et soigné par Guy Patin (v. note [6], lettre 13). Le procès de Belin, qui avait à voir avec les statuts du Collège des médecins de Troyes, était aussi une affaire récurrente où Patin l’assistait de ses influentes relations parisiennes : v. les lettres du 6 octobre 1640 ou du 13 avril 1641.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 18 juillet 1642, note 3.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0065&cln=3

(Consulté le 25/04/2024)

Licence Creative Commons