À André Falconet, le 6 juillet 1660, note 3.
Note [3]

Chaque docteur régent du premier rang (ou grand banc, première moitié de la liste, ou tableau) présidait à son tour, fixé par son ancienneté (en ordre descendant depuis le plus ancien), la vespérie et le doctorat, puis la pastillaire (acte antéquodlibétaire, ou régence) d’un licencié de l’année (v. note [14], lettre 54).

Guy Patin allait avoir la charge de remettre le bonnet doctoral au bachelier qui avait été classé troisième de cette licence : Charles de Laval (v. note [10], lettre 642) ; il aurait encore à s’occuper du bonnet du quatrième, Antoine de Caen (v. note [3], lettre 660).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 6 juillet 1660, note 3.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0621&cln=3

(Consulté le 15/04/2024)

Licence Creative Commons