À André Falconet, le 14 février 1662, note 3.
Note [3]

Simon Arnauld d’Andilly, sieur (en 1660) puis marquis (en 1682) de Pomponne (Paris 1618-Fontainebleau 1699) était le deuxième fils de Robert Arnauld d’Andilly (v. note [4], lettre 845), le frère aîné de Henri, évêque d’Angers, et d’Antoine, le Grand Arnauld, benjamin de la fratrie.

Envoyé en 1642 auprès de Michel Le Tellier à l’armée d’Italie, commandée par Turenne, Simon avait été nommé conseiller d’État en 1645, intendant à Casal jusqu’en 1647. À la suite de nombreuses missions administratives et diplomatiques en Italie, il était entré dans les intimes de Nicolas Fouquet, ce qui lui valait d’être exilé à Verdun le 2 février 1662. Il ne fut autorisé à revenir à Paris qu’en février 1665, pour reprendre ses activités diplomatiques au service de la Couronne de France, notamment comme ambassadeur en Suède et en Hollande.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 14 février 1662, note 3.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0725&cln=3

(Consulté le 19/04/2024)

Licence Creative Commons