De Charles Spon, le 15 mai 1657
Note [3]

Dans les premiers mois de 1657 avait été mis en vente un volume in‑4o qui était un recueil des tirages séparés des 17 lettres Provinciales de Blaise Pascal, la 18e n’ayant pas encore paru. C’était l’« édition » qu’expédiait alors Guy Patin à ses amis de Lyon. V. note [23], lettre 446, pour la première série complète (18 lettres), dont Charles Spon évoquait ici le projet, parue en juin ou juillet 1657.

La précédente édition incomplète porte le même titre et est aussi datée de Cologne, Pierre de La Vallée, 1657, mais elle est in‑4o (et non in‑12) ; les 17 lettres ont chacune leur pagination propre et les 14 annexes n’y figurent pas. L’anonyme Avertissement sur les xvii lettres, où sont expliqués les sujets qui sont traités dans chacune (rédigé par Pierre Nicole) est le même que celui qui a paru plus tard dans l’année (v. note [21], lettre 446, pour un extrait), et suivi du même Rondeau aux RR. PP. jésuites sur leur morale accommodante, attribué à Isaac Lemaître de Sacy :

« Retirez-vous, péchés ; l’adresse sans seconde
De la troupe fameuse en Escobars féconde
Nous laisse vos douceurs sans leur mortel venin :
On les goûte sans crime, et ce nouveau chemin
Mène sans peine au ciel dans une paix profonde.

L’enfer y perd ses droits, et si le diable en gronde,
On n’aura qu’à lui dire : Allez, esprit immonde,
De par Bauny, Sanchez, Castro, Gans, Tambourin,
Retirez-vous.

Mais, ô pères flatteurs, sot qui sur vous se fonde,
Car l’auteur inconnu, qui par lettres vous fronde,
De votre politique a découvert le fin,
Vos probabilités sont proches de leur fin,
On en est revenu ; cherchez un Nouveau Monde,
Retirez-vous. »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Charles Spon, le 15 mai 1657. Note 3

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9020&cln=3

(Consulté le 29.01.2023)

Licence Creative Commons