À Charles Spon, le 18 juin 1649, note 33.
Note [33]

Jérôme Goulu (Paris 1581-1630) fils de Nicolas Goulu, professeur royal de langue grecque mort en 1601 (v. note [6] du Borboniana 8 manuscrit), lui succéda au Collège de France alors qu’il n’avait pas encore atteint les 20 ans révolus. Reçu docteur régent de la Faculté de médecine de Paris en 1610, Jérôme Goulu épousa la fille de Henri de Monantheuil (v. note [6], lettre de Samuel Sorbière, datée du début 1651). Brillant helléniste et catholique fervent, il se signala par son opposition farouche à l’admission de docteurs calvinistes au sein de l’École de médecine (M. Andry, Encyclopédie méthodique).

V. note [11], lettre 276, pour Jean Goulu, général des feuillants, et frère aîné de Jérôme.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 18 juin 1649, note 33.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0183&cln=33

(Consulté le 01/03/2024)

Licence Creative Commons