À Charles Spon, le 3 septembre 1649
Note [33]

« Lisez les miracles de Notre-Dame de Hault [Hal] en Flandres publiés par Lipsius, et vous verrez que ce bonhomme a employé quarante ans à ramasser des fleurs de grammaire latine pour les verser aux pieds d’une image et clore toute sa philologie par une farce : là vous verrez que souvent il appelle la Sainte Vierge Deam et Divam, mettant des femelles de Dieu [mettant Dieu au féminin], à la [manière] païenne » (P. Du Moulin, Accomplissement des prophéties [v. note [24], lettre 97], page 168). D’abord luthérien, Lipse devint calviniste à l’âge de 32 ans. Ayant vainement prêché la réunion des chrétiens, catholiques et protestants, il opta définitivement pour le catholicisme à l’âge de 44 ans. Il mourut à 58 ans. Après une vie consacrée à la tolérance entre les religions chrétiennes, on lui reprocha d’être devenu catholique bigot sur la fin de ses jours.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 3 septembre 1649. Note 33

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0195&cln=33

(Consulté le 21.09.2021)

Licence Creative Commons