Autres écrits : Une thèse cardinale de Guy Patin :
« La Sobriété » (1647), note 33.
Note [33]

Élien, {a} Histoires diverses (livre xiii, chapitre 27) :

« Nous savons par tradition que Socrate avait un corps robuste ; et on ne peut douter qu’il n’en fût redevable à sa frugalité. Aussi, dans une maladie épidémique qui ravageait Athènes, {b} tandis que la plupart des citoyens mouraient, ou étaient mourants, Socrate seul ne souffrit aucune altération dans sa santé. Quelle devait donc être l’âme qui habitait un corps si bien constitué ? » {c}


  1. V. note [2], lettre 618.

  2. V. note [3], lettre 561.

  3. Traduction de Bon-Joseph Dacier, 1827.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Une thèse cardinale de Guy Patin :
« La Sobriété » (1647), note 33.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8223&cln=33

(Consulté le 29/02/2024)

Licence Creative Commons