À Charles Spon, le 26 juillet 1650
Note [36]

Journal de la Fronde (volume i, fos 253 vo et 257 ro) :

« Les députés du Parlement qui doivent aller faire des remontrances suivant l’arrêt de la semaine passée {a} ont été nommés, et le président de Bailleul en doit porter la parole ; mais on ne sait encore quand ils partiront, et quelques-uns s’excusent d’y aller à cause de la longueur du chemin et des grands frais qu’il leur faudrait faire, étant obligés d’aller trouver Leurs Majestés en Guyenne. […]
<Ils> partent demain {b} au matin à cette fin, ils ont pris congé ce matin de Son Altesse Royale. »


  1. V. note [28], lettre 236.

  2. 20 juillet.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 26 juillet 1650. Note 36

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0237&cln=36

(Consulté le 03.12.2020)

Licence Creative Commons