Annexe : Une thèse de Guy Patin : « L’homme n’est que maladie » (1643)
Note [36]

L’étranglement (strangulatio ou strangulatus) de l’utérus est ce qu’on a plus tard appelé l’hystérie (v. note [14], lettre 97), telle que l’a bien définie Littré dans son Dictionnaire de médecine… :

« Maladie qu’on a supposé avoir son siège dans l’utérus. L’hystérie se manifeste par accès, dont le principal caractère consiste dans le sentiment d’une boule (globe hystérique) qui semble partir de la matrice, remonter vers l’estomac avec une chaleur plus ou moins vive, ou un froid glacial, et se porter ensuite à la poitrine et au cou, où elle produit une espèce détouffement et de stragulation. Si l’accès est fort, ces phénomènes sont suivis de perte de connaissance et de mouvements convulsifs, souvent très violents ; enfin, la circulation, la respiration et les autres fonctions organiques peuvent être suspendues. Souvent aussi, les malades se plaignent de douleurs violentes dans la tête […]. Lorsque l’on considère que c’est entre quinze et trente ans que les femmes sont sujettes à cette maladie, que les causes les plus ordinaires en sont un tempérament nerveux exalté par un amour contrarié, la jalousie, l’influence de lectures ou de conversations érotiques, en un mot tout ce qui peut déterminer une stimulation de l’appareil générateur, on admet volontiers l’opinion de ceux qui regardent l’hystérie comme un ensemble de symptômes résultant d’un état d’excitation et de souffrance de l’utérus, ou mieux des ovaires, et de la réaction de ces organes sur le système nerveux. »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : Une thèse de Guy Patin : « L’homme n’est que maladie » (1643). Note 36

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8038&cln=36

(Consulté le 05.12.2020)

Licence Creative Commons