À Charles Spon, le 20 février 1654
Note [4]

Annonce d’une nouvelle édition de l’Ortus medicinæ. Id est, Initia Physicæ inaudita. Progressus medicinæ novus, in morborum ultionem, ad vitam longam. Authore Ioan. Baptista Van Helmont, Toparcha in Merode, Royenborch, Oostrocht, Pellines, etc. Edente Authoris Filio, Francisco Mercurio Van Helmont, cum eius Præfatione ex Belgico translata. Editio quarta, in qua præter quædam auth. fragmenta, adiecti fuerunt indices tractatuum de Lithiasi, Febr., Humoribus et Peste qui in aliis desiderabantur [Naissance de la médecine, c’est-à-dire les débuts inouïs de l’histoire naturelle, le nouveau progrès de la médecine, contre la punition des maladies pour une longue vie. Ppar Jan Baptist Van Helmont (v. note [11], lettre 121), seigneur de Merode, Royenborch, Oorschot, Pellines, etc. Mis au jour par Franciscus Mercurius Van Helmont (v. note [4], lettre 731), fils de l’auteur, avec sa préface, traduite du flamand. Quatrième édition où, outre certains fragments de l’auteur, on a ajouté les index des traités sur la lithiase, sur les fièvres, sur les humeurs et sur la peste qui manquaient dans les autres éditions] (Lyon, Jean-Baptiste Devenet, 1655, in‑fo).

La dernière édition alors disponible était : Otus Medicinæ… Editio nova, cumque locupletiori Rerum et verborum Indice, pro illa Venetiis nuper excusa, multam partem adauctior reddita et exornatior [Naissance de la médecine… Nouvelle édition avec un plus riche index des sujets et des mots, embellie et augmenté de plusieurs parties par comparaison avec celle qu’on a récemment imprimée à Venise (1651, in‑fo)] (Amsterdam, Louis Elsevier, 1652, in‑4o).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 20 février 1654. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0340&cln=4

(Consulté le 27.10.2020)

Licence Creative Commons