Autres écrits : Ana de Guy Patin :
L’Esprit de Guy Patin (1709),
Faux Patiniana II-6
Note [41]

Daniele Matteo Alvise Barbaro (Venise, 1514-ibid. 1570), littérateur et savant prélat, fut patriarche d’Aquilée. {a} Nommé cardinal a pectore en 1561, il ne fut jamais officiellement créé. Cet article est un emprunt aux Éloges de de Thou augmentés par Antoine Teissier {b} (tome premier, pages 352‑355), avec citation de deux des nombreux livres publiés par Barbaro :

  • Rhetoricorum Aristotelis Libri tres, interpretatione Hermolao Barbaro P.V. Commentria in eosdem Danielis Barbari.

    [Trois livres des Rhétoriques d’Aristote, {c} dans la traduction d’Hermolaus Barbarus P.V., {d} et les Commentaires de Daniel Barbarus sur lesdits livres] ; {e}

  • M. Vitruvii Pollionis de Architectura Libri decem, cum Commentariis Danielis Barbari electi Patriarchæ Aquiliensis : Multis ædificiorum, horlogiorum, et machinarum descriptionibus, et figuris, una cum indicibus copiosis, auctis et illustratis.

    [Les dix Livres de l’Architecture de Vitruve, {f} avec les Commentaires de Daniele Barbaro, patriarche élu d’Aquilée, augmentés et illustrés des nombreuses descriptions et figures d’édifices, d’horloges et de machines, ainsi que de copieux index]. {g}


    1. V. note [89] du Faux Patiniana II‑7.

    2. V. supra note [1].

    3. ad Theodecten [à Théodecte] est une addition de Teissier, reprise par le Faux Patiniana : Théodecte de Phasélis fut élève de Platon et condisciple d’Aristote, qui a parlé de lui dans ses Rhétoriques ; l’attribution à Aristote d’une Rhétorique à Théodecte est débattue, mais ne correspond à aucun ouvrage qui ait survécu au temps

    4. Ermolao Barbaro (Venise 1454-Rome 1493), dont je n’ai pas su interpréter le titre de « P.V. », était issu de la même noble famille vénitienne que Daniele. Savant ecclésiastique, il fut lui aussi nommé cardinal (en 1489) sans jamais être reçu, et élu patriarche d’Aquilée en 1491 (mais refusé par le Sénat de Venise). Il est cité ailleurs dans notre édition pour ses commentaires sur Pline l’Ancien.

    5. Venise, Cominus de Tridino Montis Ferrati, 1544, in‑4o de 404 pages.

    6. Remplacement malencontreux de decem libri [les dix livres] par decimum librum [le dixième livre] dans Teissier, repris par le L’Esprit de Guy Patin ; v. note [6] du Faux Patiniana II‑1 pour Vitruve.

    7. Venise, Franciscus Franciscius et Joan. Crugher, 1567, in‑fo de 375 pages richement illustré, avec un dessin de l’« Homme de Vitruve » (que Léonard de Vinci a plus tard transformé en chef-d’œuvre).

Les rédacteurs de L’Esprit de Guy Patin ont servilement recopié les deux erreurs de titres contenues dans le livre de Teissier.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
L’Esprit de Guy Patin (1709),
Faux Patiniana II-6. Note 41

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8219&cln=41

(Consulté le 06.10.2022)

Licence Creative Commons