À Charles Spon, le 8 janvier 1650
Note [45]

« que je connais bien mieux que vous. »

Ce qui précède mérite quelques explications. Grégoire-François Du Rietz, secrétaire et médecin de Christine de Suède, voyageait alors en France, sans doute pour recruter de bons savants capables d’orner la cour de Stockholm. Le 1er décembre précédent, il avait fait remettre à Guy Patin une lettre d’introduction, où Samuel Sorbière, vivant alors à Leyde, le recommandait à son ami parisien. Du Rietz était ensuite parti pour le Languedoc, mais sans avoir eu le temps de rencontrer Patin, ni lui avoir permis de le venir voir là où il demeurait (v. note [20], lettre 209). Le voyageur passant par Lyon était allé visiter Abraham Du Prat (autre ami de Sorbière) qui lui avait fait rencontrer Charles Spon.

Venu à Paris, Du Prat avait raconté à Patin que Spon lui avait montré de ses lettres. On lui avait parlé de Patin comme d’un grand ennemi de la circulation du sang en louant au contraire l’abbé Bourdelot (alors médecin des Condé) pour en être un des plus fermes défenseurs (jusqu’à se targuer d’en avoir été le véritable inventeur). Enfin, Du Rietz s’était vanté du zèle que Patin avait vainement mis à le vouloir rencontrer quand il était passé à Paris (contrairement à ce qu’il en avait écrit à Spon). Tout cela irritait fort Patin qui s’en plaignait à Spon en traitant Du Rietz et Bourdelot d’ignorants et de menteurs. L’enjeu de la dispute n’était pas futile : il s’agissait de plaire à Du Rietz pour bénéficier des largesses de la reine de Suède ; et au bout du compte, des deux collègues, Bourdelot l’emporta sur Patin ; c’est lui qui partit à Stockholm en novembre 1651 pour devenir premier médecin de Christine.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 8 janvier 1650. Note 45

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0211&cln=45

(Consulté le 24.11.2020)

Licence Creative Commons