Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Triades du Borboniana manuscrit
Note [47]

triade 92.

« “ Athénée, en son livre ii, cite Chérémon, auteur de tragédies non dénué de renom, disant que le vin procure aux buveurs sagesse, goût pour l’étude et bon conseil ” {a} (Cresollius, Vacat. Autumnales, page 432). » {b}


  1. Athénée de Naucratis, Déipnosophistes, {i} livre ii, chapitre i :

    « Χρισημων δε ο τραγωδος παρασκευαζειν φησι τον οινον τοις χρωμενοις γελωτα, σοφιαν, ευμαθειαν, ευβουλιαν. »

    [Chérémon, {ii} le poète tragique, dit que ceux qui usent du vin y trouvent rires, sagesse, goût pour l’étude, bon conseil]. {iii}

    1. V. note [17], lettre de Charles Spon, datée du 6 avril 1657.

    2. Les œuvres de Chérémon, tragique grec du ive s. av. J.‑C., ne sont plus connues que par les citations qu’en ont données d’autres auteurs.

    3. Pour les besoins de sa triade, le rédacteur du Borboniana a omis les rires ; sinon, le grec et le latin cités y sont exactement conformes à l’édition bilingue, fondée sur la recension d’Isaac Casaubon (Paris, 1657, page 35, repère E). Plusieurs autres éditions plus récentes ont curieusement remplacé eumatheïan, « le goût pour l’étude », par son contraire, amathian, « l’ignorance ».
  2. Cette triade est la transcription exacte (incluant la suppression des rires, γελωτα) de quatre lignes imprimées à la page 432, livre ii, section v {i} des :

    Vacationes Autumnales sive de perfecta oratoris actione et pronunciatione libri iii. In quibus e scriptorum elegantium monumentis, gestuum et vocum rationes non indocta copia et varietate explicantur, et vitia in agendo notantur. Opus omnibus eloquentiæ studiosis, et qui vel sacro, vel profano in loco publice dicunt, utilissimum. Auctore Ludovico Cresollio Armorico, e Societate Jesu.

    [Vacances d’automne, ou trois livres sur la parfaite déclamation et prononciation de l’orateur. Où, à partir des ouvrages d’élégants auteurs, et non sans érudition, l’abondance et la diversité du propos expliquent les raisons des gestes et des paroles, et remarquent les défauts qu’on y rencontre. Livre fort utile à tous ceux qui étudient et qui s’expriment publiquement dans une enceinte profane ou sacrée. Par Ludovicus Cresollius de la Compagnie de Jésus, originaire de Bretagne]. {ii}

    Ludovicus Cresollius est le nom latin du jésuite breton Louis de Cressolles ou Crésol, originaire du diocèse de Tréguier (1568-1634). Il « entra au noviciat de Paris à l’âge de vingt ans et remplit successivement avec distinction les chaires d’humanités, de philosophie et de théologie. Écrivant en latin avec pureté et élégance, il fut appelé à Rome par le Père général pour lui servir de secrétaire » (Sommervogel). Entre maints autres ouvrages, Cresollius a aussi publié :

    • Panegyricus Ludovico xiii Galliæ et Navarræ Christianissimo Regi Votus in gratiarum actionem pro scholis restitutis Collegii Claromontani Societatis Iesu in Academia Parisiensi. Item aliæ in aliis gratiarum Actiones…

      [Panégyrique dédié à Louis xiii, roi de France et de Navarre, pour le remercier d’avoir rétabli le Collège de Clermont, {iii} de la Compagnie de Jésus, en l’Université de Paris. Avec d’autres actions de grâces à d’autres personnes…] ; {iv}

    • Anthologia sacra, seu de selectis priorum hominum virtutibus, animique ornamentis. Decas una. In qua ex areolis Sacræ Scripturæ, hortulisque divinorum Patrum, ac Scriptorum aliorum amœnitate, strophia nectuntur ad coronandam pietatem, moresque ornandos,

      [Anthologie sacrée, ou une Décade sur les vertus choisies d’hommes de tout premier rang et les ornements de leur esprit. Elle a cueilli ses bouquets dans les parterres de l’Écriture sainte et les jardinets des saints Pères, et les beautés d’autres écrivains, pour couronner la piété et embellir les mœurs] ; {v}

    • Theatrum veterum rhetorum, oratorum, declamatorum, quos in Græcia nominabant Σοφιστας expositum libris quinque. In quibus omnis eorum disciplina, et dicendi ac docendi ratio, moresque produntur, vitia damnantur, et magni utriusque linguæ illustrantur et emaculantur Scriptores…

      [L’Amphithéâtre des anciens rhéteurs, orateurs et déclamateurs, que la Grèce appelait Sophistes, en cinq livres qui présentent chacune de leurs disciplines, ainsi que leur manière de parler et d’enseigner, et leurs mœurs, en blâmant leurs défauts ; et qui font briller et corrigent leurs grands auteurs dans les deux langues…] ; {vi}

    • Mystagogus de sacrorum hominum Disciplina. Opus varium, e stromatis SS. Patrum, et aliorum eruditione contextum, quo Scriptura explicatur, Patres illustrantur, Scriptores emendantur, Antiquitas lucem capit, mores instruuntur, pietas commendatur.

      [Initiation à la Discipline des saints hommes. Choix varié, tiré des recueils des saints Pères et mêlé à l’érudition d’autres sources, où l’Écriture est expliquée, les Pères sont illustrés, les auteurs sont corrigés, l’Antiquité est mise en lumière, les mœurs sont édifiées, la piété est louée]. {vii}

      1. Intitulée :

        An aquæ potus eloquentiam adiuvet, mentem acuat, prudenti oratori sit usurpandus, et primum adversus aquam dictum.

        [Si boire de l’eau favorise l’éloquence, aiguise l’esprit et la règle que doit observer le sage orateur, et d’abord, ce qu’on dit contre l’eau].

        Athénée y figure à propos des boni et periti scriptores, qui mirifica animi consensione vinum aiunt ad exsuscitandam vim ingenii colligendamque eruditionem valere [bons et habiles auteurs qui, par étonnante conformité de sentiment, disent que le vin a la vertu d’éveiller les forces de l’esprit et d’y attirer le savoir].

      2. Paris, Sébastien Cramoisy, 1620, in‑4o de 706 pages, dédié à Henri de Bourbon évêque de Metz (v. note [35], lettre 299).

      3. En 1618, v. note [2], lettre 381.

      4. Sans lieu ni nom ni date, in‑4o de 72 pages.

      5. Paris, Sebastianus Cramoisy, 1632, in‑fo de 554 pages ; seconde décade parue en 1638.

      6. Ibid. et id. 1620, in‑8o de 528 pages.

      7. Ibid. et id. 1629, monumental in‑fo (3 056 pages) divisé en quatre livres.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Triades du Borboniana manuscrit. Note 47

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8212&cln=47

(Consulté le 14.08.2022)

Licence Creative Commons