À Charles Spon, le 26 mai 1654, note 5.
Note [5]

L’évêque de Gap, ville du Dauphiné (Hautes-Alpes), était alors Artus de Lionne (1583-1663). Il avait d’abord épousé la sœur d’Abel Servien, {a} le surintendant des finances, et donné naissance à Hugues de Lionne, {b} le futur ministre de Louis xiv. Docteur en droit et conseiller au parlement du Dauphiné (1605), il était entré dans les ordres une fois veuf. Chanoine de Grenoble, il avait été nommé par Louis xiii évêque de Gap en 1637. Usé par les ans, il démissionna en 1661 et se retira à Paris (Gallia Christiana). Son seul ouvrage recensé est :

l’Oraison funèbre, sur le trépas du Réverendissime Père en Dieu Messire François de Sales, Évêque et Prince de Genève. {c} Prononcée aux Sœurs de la Visitation de Sainte-Marie {d} de Grenoble, le 9 janvier 1623. Par Messire Artus de Lionne sieur d’Aouste, Prêtre et Chanoine en l’Église Cathédrale de Notre-Dame de Grenoble, et ci-devant Conseiller el la Cour de Parlement de Grenoble. {e}


  1. V. note [19], lettre 93.

  2. V. note [9], lettre 188.

  3. Mort à Lyon le 8 décembre 1622, v. note [1], lettre 251.

  4. V. note [1], lettre 416.

  5. Grenoble, Pierre Verdier, 1623, in‑4o de 91 pages.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 26 mai 1654, note 5.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0351&cln=5

(Consulté le 26/02/2024)

Licence Creative Commons