À Charles Spon, le 22 juin 1655
Note [5]

Claude i Mangot, seigneur de Villarceau, avait été reçu conseiller au Parlement de Paris et commissaire aux requêtes du Palais en 1588, puis maître des requêtes en 1600, ambassadeur en Suisse par le crédit du maréchal d’Ancre, Concino Concini, qui le fit connaître à Marie de Médicis. Nommé garde des sceaux le 25 novembre 1616, il les perdit cinq mois plus tard, après l’assassinat du ministre qui le protégeait.

Ses quatre fils furent aussi maîtres des requêtes (Popoff, no 1657) :

  • v. notes [14], lettre 287, pour Claude ii, l’aîné mort en 1652, et [39], lettre 532, pour Mathurin, le cadet mort en 1658 ;

  • le troisième, Jacques, seigneur d’Orgère, était mort en 1644 ;

  • il s’agissait ici du deuxième, Anne, seigneur de Villarceau, reçu conseiller au Parlement de Paris en 1623, puis maître des requêtes en 1627.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 22 juin 1655. Note 5

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0405&cln=5

(Consulté le 29.01.2020)

Licence Creative Commons