À Gilles Ménage, le 20 juillet 1651
Note [5]

Page 111, au mot Bézoar, « antépénultième ligne, lisez Bauhinus » :

« Voyez […] Gaspar Bauchinus, {a} médecin de Bâle, au livre qu’il a fait de lapide Bezaar, Pancirolle tit. iii de sa 2e partie, et Salmuth son commentateur. » {b}


  1. Sic pour Bauhinus, Caspar Bauhin (v. note [7], lettre 159), dont le traité « sur la Pierre de bézoard » a été publié à Bâle en 1613.

  2. Les Antiquités perdues et les choses nouvellement inventées, traduit de l’italien de Guy Panciroli, sur la version latine d’Henri Salmuth, de 1599, par Pierre de La Noue (Lyon, 1617) ; Guido Pancirole (1523-1599) est un jurisconsulte et antiquaire italien.


Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Gilles Ménage, le 20 juillet 1651. Note 5

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1019&cln=5

(Consulté le 16.09.2019)

Licence Creative Commons