À Johannes Antonides Vander Linden, le 7 juillet 1656
Note [5]

V. notes [32], lettre 442, pour ce cours de François Blondel « sur la Pleurésie », qui est resté inédit, et [8] et [14], lettre 430, pour la querelle qui avait embrasé la Faculté de médecine de Paris en décembre 1655 à propos de la thèse, finalement disputée le 20 janvier 1656, dont la conclusion était : « Il convient donc de purger au début de la pleurésie » (bachelier Nicolas Morin, président François Landrieu).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 7 juillet 1656. Note 5

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1086&cln=5

(Consulté le 05.02.2023)

Licence Creative Commons