À Johannes Antonides Vander Linden, le 6 février 1664, note 5.
Note [5]

V. notes [9], lettre 181, pour Oswald Crollius, et [18], lettre 288, pour Jean Béguin.

Le livre de Johannes Antonides Vander Linden dont Guy Patin disait avoir besoin (indigere), sans le nommer, devait être son édition des œuvres d’Hippocrate (Leyde, 1665, v. note [11], lettre 726).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 6 février 1664, note 5.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1312&cln=5

(Consulté le 26/05/2024)

Licence Creative Commons