À Jan Van Hoorne, le 4 avril 1669
Note [5]

Heinrich Meibomius, alors âgé de 30 ou 31 ans, avait été nommé professeur de médecine à Helmstedt en 1663 et conserva cette chaire jusqu’à sa mort (1700).

Guy Patin le confondait avec Marcus Meibomius (Meibom ; Tønning, Schleswig-Holstein 1626-Utrecht 1711 ; sans lien de parenté avec son homonyme), érudit danois qui a brillé en philologie, en mathématiques et en histoire (notamment musicale) : après avoir fréquenté la cour savante de Christine de Suède, il avait été nommé professeur à l’Académie royale de Sorø (v. 3e notule {b}, note [33], lettre latine 154) et historiographe du roi Frédéric iii ; en 1664, il avait obtenu la lucrative direction de la douane d’Elseneur ; accusé de malversations, il avait dû fuir son pays en 1668, pour se réfugier en Hollande où il demeura jusqu’à sa mort, après avoir tenu pendant quelque temps la chaire d’histoire d’Amsterdam (Moréri).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Jan Van Hoorne, le 4 avril 1669. Note 5

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1506&cln=5

(Consulté le 06.06.2020)

Licence Creative Commons