Annexe : Les deux Vies latines de Jean Héroard,
premier médecin de Louis xiii, note 50.
Note [50]

Louis ier de Bourbon, prince de Condé (v. note [16], lettre 128), qui allait périr au combat de Jarnac le 13 mars 1569 (v. infra note [51]), et l’Amiral Gaspard de Coligny (v. supra note [22]), dont l’assassinat, le 24 août 1572, allait inaugurer les massacres de la Saint-Barthélemy, ont été les deux principaux meneurs du parti protestant dans cette période. Ils ont échoué dans leur projet de prendre Paris (s’ils l’ont jamais sérieusement nourri).

Alors âgé de 18 ans, Jean Héroard se rangeait résolument aux côtés des huguenots (avec une préférence pour Coligny sur Condé, que je ne sais pas bien interpréter). Le récit porte nécessairement sur la troisième guerre de Religion (1568-1570) et mène fermement à croire que Héroard a suspendu ses études médicales en 1569 (v. supra note [48]).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : Les deux Vies latines de Jean Héroard,
premier médecin de Louis xiii, note 50.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8225&cln=50

(Consulté le 16/04/2024)

Licence Creative Commons