Autres écrits : Ana de Guy Patin :
L’Esprit de Guy Patin (1709),
Faux Patiniana II-4, note 53.
Note [53]

L’Esprit de Guy Patin a cité saint Thomas d’Aquin d’après ce qu’en a écrit Jean-Baptiste Thiers dans son Traité des Superstitions, {a} livre troisième, page 223, chapitre v : {b}

« C’est pour cela, dit saint Thomas, que “ les médecins assurent qu’il faut prendre garde aux songes des malades afin de connaître leurs dispositions intérieures ”, Medici dicunt esse intendendum somniis ad cognoscendum interiores dispositiones. » {c}


  1. Tome premier, Paris, 1697, v. note [27] du Faux Patiniana II‑2.

  2. Intitulé : De la divination qui se fait par les songes. Qu’il y a de quatre sortes de songes. Que la divination des songes est superstitieuse. Qu’elle est ocndamnée par l’Écriture, par les ocnciles et par les écrivains ecclésiastiques. Exemples de cette divination.

  3. Dans une note de bas de page, Thiers donne la référence exacte de sa citation (scrupuleusement recopiée par le Faux Patiniana) : Somme théologique, section ii de la iie partie, question 95, La divination, article 6, La divination par les songes.

La suite de l’article est une réflexion des rédacteurs de L’Esprit de Guy Patin, qui se souvenaient de l’Ancien Testament, où Dieu confère à Joseph, fils de Jacob (dans la Genèse), au prophète Daniel (dans le livre éponyme), etc., le don d’interpréter les songes.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
L’Esprit de Guy Patin (1709),
Faux Patiniana II-4, note 53.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8217&cln=53

(Consulté le 14/04/2024)

Licence Creative Commons