De Christiaen Utenbogard, le 21 août 1656, note 55.
Note [55]

« Impitoyable bourreau de la bonne foi, Voetius est hors des lois, il éreinte le droit ; il méprise les décrets, ce que + le Synode national de Dordrecht. {a} a jadis promulgué à l’unanimité ; en fourbant, il se défiera de la magie en implorant la solitude. {b} Quand le tribunal enquête, il nie : convaincu par un écrit, il fait un croc-en-jambe à son fidèle Achate. {c} Rallumant la querelle, il ne veut pas reconnaître son méfait. Il ne pense pas non plus avoir haï ses frères en semant la discorde ; en prostituant la cène du Seigneur, il a rampé hors de la bergerie. Il a soustrait le pouvoir aux Pères et leur auditoire aux pasteurs ; dissemblable au Christ, il ressaisit la foudre papale : il s’occupe à asservir le peuple en frère du pontife. »

+ « Ce qui est d’autant plus choquant qu’il fut lui-même membre de ce Synode. » {d}


  1. Réuni en 1618-1619, v. supra note [12].

  2. Traduction douteuse d’une transcription latine certaine et vérifiée.

  3. Achate, le compagnon le plus fidèle d’Énée (v. note [24], lettre latine 88), figure ici Marten Schoock, le disciple de Voetius.

  4. Vers ajouté au bas du poème, avec signe de renvoi (+) pour le replacer dans l’épigramme.

On fait décidément de singulières découvertes sur la Toile : cette épigramme (sans son addition et non signée) a été imprimée sous le titre de Papa exlex [Un pape hors-la-loi] à la fin d’un court recueil anonyme intitulé De vryheyd van de vry-gevochte Nederlanden… [La liberté des Pays-Bas où elle est combattue…] (sans lieu, Hieronimus van Eden, 1656, une feuille in‑8o).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Christiaen Utenbogard, le 21 août 1656, note 55.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9065&cln=55

(Consulté le 03/03/2024)

Licence Creative Commons