À Charles Spon, le 16 novembre 1643, note 56.
Note [56]

Georgii Ragusei Veneti Theologi, Medici, et Patavinæ Scholæ Philosophi ordinarii, Epistolarum mathematicarum seu de Divinatione libri duo. Quibus non solum Divinatrix Astrologia, verum etiam Chiromantia, Physiognomia, Geomantia, Nomantia, Cabala, Magia, ceteræque huius generis superstitiosæ disciplinæ tanquam inanes exploduntur, et naturalibus rationibus a fundamentis penitus evertuntur. His accessit eiusdem Autoris Disputatio de Puero, et Puella qui superioribus annis Patavii, occasione magni cuiusdam incendii, e ruinis extracti, atque ad D. Antonii Confessoris altare delati, revixisse putantur.

[Deux livres de lettres mathématiques de Georgius Raguseius, {a} théologie et médecin vénitien, et philosophe ordinaire de l’Université de Padoue, ou de la divination ; où non seulement l’Astrologie divinatoire, mais aussi la Chiromancie, la Physiognomonie, {b} la Géomancie, la Nomancie, la Cabale, {c} la magie et les autres disciplines superstitieuses de cette sorte sont rejetées comme autant de sottises, et entièrement renversées de leurs fondements sur des raisons naturelles. On y a ajouté la Disputation du même auteur sur le petit garçon et la petite fille qui, voilà quelques années à Padoue, furent extraits des ruines après un incendie, et qu’on croit avoir ressuscité après avoir été portés devant l’autel de sain Antoine le Confesseur]. {c}


  1. Georgius Raguseius (Georgio Raguseo, vers 1579-1622).

  2. V. note [12], lettre 307.

  3. V. note [27] du Borboniana 1 manuscrit pour la Cabale. Pour deviner l’avenir, la géomancie consistait à jeter au hasard une poignée de terre sur une table pour étudier les lignes et figures que dessinait sa dispersion ; la nomancie faisait de même en examinant les lettres qui composaient le nom de baptême du client.

  4. Paris, Nicolas Buon, 1623, in‑8o de 643 pages.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 16 novembre 1643, note 56.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0097&cln=56

(Consulté le 21/04/2024)

Licence Creative Commons