À Charles Spon, le 20 mars 1649, note 58.
Note [58]

Le jeudi 28 janvier, sous la présidence de Jean de Montigny (v. note [3], lettre 157), Robert Patin, bachelier de médecine (v. note [11], lettre 155), avait disputé sa première question quodlibétaire, Suntne ridicula, commentitia, et chimærica chymicorum principia ? [Les principes des chimistes ne sont-ils pas ridicules, mensongers et chimériques ?], avec conclusion affirmative (v. note [1], lettre 157).

Dans l’édition de Reveillé-Parise, ici s’achève artificiellement la lettre cxcviii (tome i, pages 403‑410), datée du 27 janvier 1649.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 20 mars 1649, note 58.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0166&cln=58

(Consulté le 17/07/2024)

Licence Creative Commons