À Charles Spon, le 7 février 1648
Note [59]

« de l’Âme, jusqu’au point où un médecin peut la considérer ».

Ce traité de Caspar Hofmann n’est pas sa Collatio doctrinæ Aristotelis cum doctrina Galeni de anima [Comparaison de la doctrine d’Aristote avec celle de Galien au sujet de l’âme] (Paris, Gaspard Meturas, 1647, in‑4o de 54 pages). Bien que Guy Patin l’ait dit sous presse jusqu’en octobre 1648, cet autre traité De Anima n’est dans aucun catalogue des œuvres d’Hofmann. Il ne se trouve pas non plus dans les Chrestomathies de 1668 (v. note [1], lettre 929). V. supra note [13], pour ses annotations sur le Théophraste.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 7 février 1648. Note 59

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0150&cln=59

(Consulté le 05.02.2023)

Licence Creative Commons