À Charles Spon, le 30 janvier 1654
Note [6]

Guy Patin citait deux livres en cours d’impression :

  • Stephani Dechamps Biturici e Societate Iesu de Hæresi Ianseniana ab Apostolica Sede merito proscripta Libri tres. Opus ante annos novem sub Antonii Ricardi nomine inchoatum,

    [Trois livres de Stephanus Dechamps, {a} prêtre de la Compagnie de Jésus, natif de Bourges, sur l’Hérésie janséniste, justement proscrite par le Saint-Siège. Ouvrage commencé il y a neuf ans sous le nom d’Antonius Ricardus] ; {b}

  • Historia Gotteschalci prædestinatiani, et accurata controversiæ per eum revocatæ Disputatio in libros quinque distincta. Quibus accedit Appendix miscellanea ex Opusculis nondum editis, aliisque tractatibus Historiæ lucem allaturis collecta. Auctore R.P. Ludovico Cellotio Parisino, Societatis Iesu Theologo.

    [Histoire du prédestinatien Gotteschalcus {c} et soigneuse discussion de la controverse qu’il a reniée, divisée en cinq livres. On y a ajouté en appendice un recueil mêlé d’opuscules encore indédits et d’autres traités procurant la lumière de l’histoire. Par le R.P. Ludovicus Cellotus, {d} théologien de la Compagnie de Jésus natif de Paris]. {e}


    1. Étienne Agard Deschamps, jésuite (1613-1711).

    2. Paris, Sébastien et Gabriel Cramoisy, 1654, in‑fo de 765 pages.

    3. Lointain précurseur des jansénistes, Gotteschalcus (Gottschalk d’Orbais) est un moine allemand du ixe s. qui fut excommunié et emprisonné pour l’idée de prédestination qu’il avait tirée de ses études sur saint Augustin.

    4. Louis Cellot, v. note [2], lettre 54.

    5. Paris, Sébastien et Gabriel Cramoisy, 1655, in‑fo de 588 pages.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 30 janvier 1654. Note 6

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0337&cln=6

(Consulté le 09.12.2022)

Licence Creative Commons